TOUS DES GAGNANTS * TEXTE, MISE EN SCÈNE ARNE SIERENS * MUSIQUE (LIVE) JEAN-YVES EVRARD * CHORÉOGRAFIE KOEN AUGUSTIJNEN * SCÉNOGRAPHIE GUIDO VROLIX * COSTUMES LIEVE PYNOO * LUMIÈRE TIMME AFSCHRIFT * AVEC TITUS DE VOOGDT ROBRECHT VANDEN THOREN * PRODUCTION KOEN DEMEYERE * COMPAGNIE CECILIA, HET PALEIS * MAI 2008 * SÉLECTIONNÉ POUR LE THEATERFESTIVAL 2008 *

A qui me louer?

Quelle bête faut-il adorer?

Quelle sainte image attaque-t-on?

Quels coeur briserai-je?

Quel mensonge poursuivre?

Dans quel sang marcher?

Rimbaud - Une Saison en enfer -

_________

Dans un élan de miséricorde, Dino sort Pierre, défoncé, du caniveau, lui enfile un vieux caleçon et le ramène chez lui. Trois mois sont passés depuis cette nuit-là. Pierre, d un chic dépenaillé c est un gosse de riches, ses vêtements sont encore tout empreints de son séjour à l hôpital a surmonté son délire et il se pointe, un bouquet de fleurs à la main. Dino, simplement dépenaillé, débordé par le club de nanas de son frère qui set volatilisé un beau jour, se pointe, méfiant, sa batte de baseball au poing.

Ils vivent chacun leur saison en fer, pour citer Rimbaud. Ils se retrouvent face à face, avec la gêne de deux étrangers. L un avec ses remerciements timides et l autre comme un bon Samaritain niais, berger contre son gré. Pas dégourdis, les poings prêts à mettre au tapis avec beaucoup d élan toute conversation ou toute forme apparentée d affection, ils se mettent à tourner l un autour de l autre. C'est le début de ce pas de deux fascinant et brut des deux hommes. Sous cette couche coriace de nihilisme des deux durs à cuire bouillonnent un immense chagrin et une énorme révolte. Le vernis viril arrache, couche après couche, jusqu'à ce que la peau tombe, que leurs âmes, ébranlées, se retrouvent à l envers, révélant deux être palpitants et sanglants.

ARNE SIERENS SUR TOUS DES GAGNANTS

"Tout a commencé à nous trois : Robrecht, Titus et moi. Nous nous étions rencontrés et nous avons pensé : Faisons quelque chose ensemble . Nous avons consulté nos agendas et nous nous sommes donnésr endez-vous: dans deux mois on commence. Mais le lendemain nous nous sommes appelés pourdire: Allons-y,on commence demain!"

DEUX HOMMES

Voici notre premier point de départ : deux hommes, au sens le plus large du terme : la relation entre deux jeunes hommes au milieu des années vingt. Puis, nous avons mis quelques idées sur table : Rumble Fish, le roman de Susan Hinton que nous avons lu à haute voix en anglais. Le roman parle de deux frères et un ami. La relation avec leur père est très troublée, leur mère est partie. Dans cette histoire il s agit du détachement de ces garçons de leur contexte.

Dersu Uzala de Kurosawa. Kurosawa a réalisé ce film étant lui-même dépressif. Il venait d achever Dodesukaden, qui avait été très mal accueillie. Il avait entrepris une tentative de suicide dont il a survécu. Il avait été invité à faire un film en Russie. Celui-ci parle de l amitié entre un capitaine de l armée Russe et un chasseur Sibérien. En suivant le capitaine Russe à travers les steppes Sibériennes, on sent revivre Kurosawa.

Ce thème, la renaissance, est aussi intégré dans notre pièce.
Nous avons également regardé De Battre Mon C ur Sest Arrêté d Audiard. Ce film nous a fait découvrir le monde des « vendeurs de sommeil ». Nous avons même fait des recherches dans cet environnement criminel en interviewant entre autres le commissaire du service du trafic d êtres humains.

En outre, deux anecdotes nous ont profondément inspiré : Robrecht a raconté que ses parents ont trouvé un jour un homme nu en rue. Celui-ci n était revêtu que d une couverture. Les parents de Robrecht l ont amené à la maison et un mois après il est venu les remercier.

Cest cette anecdote qui ouvre presque littéralement le spectacle.
Et enfin l anecdote qui est à notre effarement assez courante - à propos de la rumeur que quelqu un est décédé bien que cette personne soit en réalité encore en vie, fait également partie de l histoire.

HIKIKOMORI, LE SYNDROME ADHD, L'AUTISME, ASPERGER

Enfin, le phénomène du hikikomori nous intrigue : des jeunes qui s enferment dans leur chambre et qui refusent d en sortir. Dès que des jeunes gens ont peur du monde extérieur, l une ou l autre étiquette est collée sur eux, ADHD, un dysfonctionnement de la personnalité, l autisme, Asperger, hikikomori etcetera. Cette thématique est très présente dans le personnage de Pierre (Titus De Voogdt). Il est issu d une famille riche et est en fait un gosse gâté. Il n a jamais dû prendre de responsabilité auparavant, mais d un coup il a vingt-cinq ans et son entourage s attend à ce qu il soit prêt pour affronter le monde. A ce moment là il a lui-même perdu les pédales.

Dino (Robrecht Vanden Thoren) par contre vient d un environ totalement différent. Sa famille l a beaucoup moins protégé. A vrai dire, il a déjà eu trop de responsabilités. Beaucoup trop tôt.

LA MUSIQUE DE JEAN-YVES EVRARD

C'est avec ce matériel que nous avons improvisé pendant plusieurs mois. Jean-Yves Evrard nous a rejoint assez rapidement. Il est guitariste et compositeur chez Mâäk s Spirit. Initialement il a eu une formation classique mais il joue surtout du free jazz. Nous sentions qui un support musical était nécessaire pour notre histoire. Jean-Yves a composé de la musique toute nouvelle pour nous, et nous avons préféré jouer en direct.

Koen Augustijnen set occupé des éléments de danse. Il a conçu des phrases de mouvement afin de faire le portrait des deux hommes.
Ainsi la pièce devient une fusion de mouvement, de texte et de musique. Très épique, toutes les narrations sont presque des confessions. Un peu comme dans un opéra, sans cesse poussé par la musique. Ou comme le ballet, avec des longues parties qui sont racontées en bougeant.

PRESSE

"L'agression affectueuse d'une amitié entre garçons évolue progressivement vers des scènes de danse dans lesquelles l'agressivité et la force ne cessent à aucun moment. ( ) Tous des gagnants est une pièce captivante. Mais elle est en même temps étonnamment tendre."
( Mark Cloostermans - De Standaard )

"Arne Sierens et sa Compagnie Cecilia élèvent leur réputation au niveau du titre de leur nouvelle pièce : Tous des gagnants. ( ) Une poutre suspendue comme un trapèze de cirque au-dessus d un petit podium élevé. Le metteur en scène Arne Sierens n a pas besoin de plus que ces quelques mètres carrés de monde pour créer un pasdedeux pénétrant( ) Les acteursTitus De Voogdt(Pierre)et Robrecht Van den Thoren(Dino) parlent le langage qui leur va ; le Gantois donc, connaissant Sierens. Mais ce qui est en plus et différent : ici ils dansent également le langage compatible à leur corps. Parce que ce langage exprime souvent plus que ce dont les paroles sont capables ( ) Ils essaient de rester debout : les acteurs sur scène, les personnages dans la vie. Ce double fond fait de « Tous des gagnants» un jeu fortement physique et psychologique."
( Liv Laveyne - Knack )

"Cest surtout Titus De Voogdt représentant Pierre qui se livre à fond à la vulnérabilité que le décor de Vrolix demande. Robrecht Vanden Thoren, qui est nouveau dans l équipe de Cecilia, est davantage relevant. Il interprète son Dino comme un bon flandrien, juste à la frontière entre la pose forte et les blessures d arrière-plan. ( ) Les deux acteurs peuvent jouer sur leur désarmement. Ils se touchent comme demi-boxeurs, demi-tripoteurs ou ils pendent comme des singes torses nus au-dessus de la scène. Tout ce qu ils interprètent sont des manières de garçons qui, supportées par la musique live empathique de Jean-Yves Evrard."
( Wouter Hillaert - De Morgen)

"Less is more doit avoir pensé Arne Sierens pendant sa nouvelle production pour Het paleis/Compagnie Cecilia. Tous des gagnants montre, avec des moyens minimes. Ceci est devenu un spectacle au sujet de la fine frontière entre le sens commun et la perte de raison."
( Justin Waerts -theatercentraal.nl)

"Altijd Prijs, c'est la rage, l'insoumission, la confrontation mais toujours droit au coeur. (...) Le théâtre musical devrait l être davantage : du théâtre absolu et de la musique absolue, dans une alliance unique avec le mouvement : ensemble, un. Ce genre de relation à trois est rarement aussi convaincant que dans cette représentation sombre où le sol se dérobe plus d une fois sous nos pieds. Altijd Prijs est une nouvelle création signée Sierens incontournable "
(Rapport du jury du Theaterfestival 2008)

_________